Tous les parisiens qui nous lisent le savent, en 2016, on a été trèèès loin du « fais ce qu’il te plaît ». On a troqué nos robes à volants pour des bottes en caoutchouc et une écope, et on a sauté sur n’importe quelle occasion pour aller chercher le printemps, à Rome ou à vélo.

Géraldine a dit adieu à sa vie de jeune fille (et quelle vie !), et moi j’ai dit buongiorno à des heuuuures de mise en carton !

Nous voilà donc toutes propres, lavées par cette pluie diluvienne de nos anciennes nous-mêmes pour accueillir le mois de juin !

Instasize_0608090241Instasize_0608090434

Petit rappel… Les happy days, qu’est-ce que c’est ?