Si vous ne supportez pas que l’on parle de choses intimes comme des odeurs corporelles ou des dessous de bras (non, je n’utiliserai pas le mot aisselle, que je trouve ignoble), arrêtez la lecture de cet article tout de suite. Parce qu’on va pas y aller avec le dos de la cuillère.

Si comme moi vous puez un peu quand vous menez une vie trépidante ou même normale, que vous ne voulez plus vous tartiner d’aluminium pour éviter ladite odeur, que les autres déos ne servent à rien et que vous n’avez pas peur de vous étaler un truc qui sent vaguement le chocolat sous les bras avec les doigts, alors restez, ça va le faire. (aucune référence ne sera faite au Père-noël est une ordure dans cet article).

Oui, j’ai effectivement testé pour vous : le déo maison. Le home-made déo. Le DIY de l’hygiène corporelle.
KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA
Je suis partie de ce tuto. En français et en système métrique, les quantités ça donne (par contre j’ai gardé les mesures américaines table spoon & co parce que j’ai le matos) (si vous ne l’avez pas, achetez en, on dirait des ustensiles de cuisine de poupée) (table spoon c’est comme une cuillère à soupe mais je suis pas sure) :
– 2 table spoons d’huile de coco (Pour ceux et celles qui ne connaissent pas la magie de l’huile de coco : ça fond avec la chaleur, donc c’est utilisé beaucoup en cosmétique, et c’est chouette) (normalement ça se mesure liquide mais bon je crois qu’on n’est pas au gramme près avec cette recette donc allez-y à l’ancienne)
– 2 table spoons de beurre de cacao (le mien était ultra solide donc j’y suis allée au couteau et ai mis un petit tiers approximatif de mon pot de 100g) (on n’est pas au gramme près j’ai dit)
– 57g de bicarbonate de soude (baking soda en anglais)
– 43g d’arrow-root (y’a pas de traduction en français, cherchez pas)
– 10 gouttes d’huile essentielle de votre choix (j’ai mis du tea tree, ça m’a rappelé mon adolescence et les masques The Body Shop contre l’acné)
– 4 capsules de vitamine E (moi c’était pas des capsules mais une petite fiole, j’en ai mis une tea spoon, ou une cuillère à café)
– un pot propre et vide (150 mL c’est top)

 

Là vous vous dites : mais où vais-je trouver ces ingrédients de l’espace des hippies ? Perso, j’ai découvert Aroma zone pour cette occasion, c’était olfactivement intense mais fascinant de découvrir qu’il y a plein de gens qui font eux-même leurs cosmétiques (« Maman, j’ai pris ça pour mes exfoliants. » Véridique). Et du coup ça m’a donné envie de faire des ateliers tout ça, mais bon un seul post à la fois.
Pour l’arrow-root, l’huile de coco et le bicarbonate de soude, j’avais des restes de ma période « et si on mangeait sans gluten pour voir », mais vous en trouverez aussi dans les magasins bio si vous avez envie d’avoir des quantités qui vous restent sur les bras à tout jamais.
Un commentaire sur le beurre de cacao : le mien était marron, comme du chocolat au lait, mais j’ai vu qu’il y en avait du blanc aussi. Et je pense bien que c’est ce que la rédactrice du tuto a utilisé parce qu’on n’a pas du tout le même rendu final. Pour info.

 

J’ai suivi le processus de fabrication qui est le suivant et qui est plutôt simple et rapide :
1. Faire fondre au bain-marie l’huile de coco et le beurre de cacao ensemble.
2. Laisser refroidir
3. Ajouter le bicarbonate de soude, l’arrow-root et l’huile essentielle
4. Bien mélanger le tout
5. Ajouter la vitamine E, remélanger
6. Verser dans un pot et laisser refroidir en mélangeant de temps en temps

 

Quelques remarques sur ce processus :
– Autant la première étape « laisser refroidir » je l’ai un peu zappée parce qu’on était dimanche matin et qu’il faisait beau, et je crois que c’est pas trop grave, autant la dernière, laissez vraiment faire le climat ambiant et ne mettez pas le pot au frigo. Ca fait plus du tout une pâte mais un truc dur inétalable.
– C’était ma seule remarque.
KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA
Est-ce que ça marche me demandez-vous avidement ?
OUI.
C’est tout bonnement incroyable, mais ça marche. Je ne pue pas plus que d’habitude. Et ça sent vaguement le chocolat et ça franchement, c’est jazzy. Et c’est une fille qui commence régulièrement sa journée par un sprint pour avoir son train qui vous le dit.
Petit moins du déo : ça gratouille parfois. Et ça ne reste pas vraiment une pâte. Faudrait que je le mette sur un radiateur avant de l’utiliser. Mais ça reste utilisable. Peut-être que j’ai mis trop de beurre de cacao, qui sait.

 

Voilà, je dirais que c’est un petit succès, même si ça ne ressemble pas au résultat de l’internet, et le recommande à quiconque remplit les critères cités en introduction de cet article. Et les autres mêmes. Si vous essayez avec du beurre de cacao blanc, dites-nous ce que ça a donné !