N'importe Quoi pour des Gens Bien

DIY et tranches de vie

Cinq raisons d’aimer le ski de fond (ou au moins d’essayer)

Alors que la saison de sports d’hiver se termine (ou démarre en fonction de quand vous prenez vos vacances et de si vous avez un peu de chance niveau neige), alors que le bon Martin Fourcade a envoyé du lourd récemment dans l’actualité sportive (les lecteurs de l’Equipe se reconnaitront) et tandis que je viens de renouer avec la neige et l’effort sportif, je tenais à partager mon enthousiasme pour un sport qui mériterait de se débarrasser de sa réputation ringarde : le ski de fond.

Skating6

Avant toute chose, clarifions notre champ lexical : il y a deux skis de fond. Le classique (celui dans les traces ou « rails ») et le skating (autrement appelé « le pas du patineur »). Et le meilleur, soyons clair, c’est le skating, et c’est bien lui que je vous recommande d’essayer. Mais ce n’est pas le débat.
Alors, pourquoi enfiler un collant moulant, essayer de se servir de bâtons plus grands que soi et se faire chambrer par ses collègues ?

Skating2

1. C’est moins cher que le ski de piste
Commençons par des considérations bassement matérialistes. Nous vivons une époque d’inflation des prix du ski sans précédent. La moindre journée dans une station correcte tourne autour de 40€ le forfait, sans compter la location du matos, le parking, le péage (parce qu’en plus les stations ont la bonne idée de pas être au bout de la rue) et pour peu que vous ayez oublié le pain des sandwichs ou qu’il fasse moche, le resto d’altitude. « Pas content » crie le peuple. Et je ne vous parle même pas du tarif pour une semaine complète, où on tourne autour des frais de scolarité des universités américaines. Bref. Donc le ski de fond, ça ne coûte rien à côté. 11€ de forfait, 15€ de location en ce qui me concerne. Bim.

Skating1

2. C’est plus efficace que le ski de piste
Comme le dénonçait déjà à l’époque Tom-Tom dans J’aime Lire, le ski, c’est quand même monter pour redescendre. Et monter, parfois, ça prend du temps. Les queues interminables au télésiège entre les étudiants en médecine qui chantent des chants paillards, les anglais qui écoutent de la musique (une nouvelle mode apparue récemment sur les pistes qui donne des envies de meurtre) et l’autre avec ses skis des années 90 qui fume une clope comme si on était dans les années 50, on les a tous pratiqué. En ski de fond, pas de problème : c’est toi la remontée mécanique ! Ce qui m’amène à mon troisième point…

Skating4

3. C’est hardcore physiquement
J’ai en tête une information scientifique qui est certainement vraie : le skating est le sport le plus exigeant physiquement. Et apparemment les chasseurs alpins sont le seul corps de l’armée où les soldats ont le droit d’insulter leur hiérarchie (si quelqu’un s’y connait qu’il ou elle infirme ou confirme, c’est mon Papa qui m’a raconté ça). Parce que quand vous venez de vous taper une montée en skating, que vous avez perdu vos poumons en route, que vos cuisses fument et que vous ne sentez plus vos bras, que votre nez coule jusqu’au menton et que ça gèle, non seulement vous vous sentez VIVANT, mais vous avez aussi envie de pouvoir insulter qui vous voulez à tout va.

Skating3

4. C’est beau
Comme je le dis souvent, le ski de fond, c’est comme un footing, mais dans la neige. Donc c’est petit sapin par-ci, petit chalet par-là. Pour peu que vous en fassiez comme moi dans le Jura, et au détour d’une descente vous verrez le Mont Blanc derrière la mer de stratus. C’est mignon, c’est apaisant. Tout ce blanc immaculé, ça soigne l’âme.

5. Ça a quand même un petit côté rebelle
Franchement, faire du skating, ça donne l’impression d’être aux JO avec une carabine dans le dos et de chasser les white walkers. C’est un peu comme faire du Velib avec un sac de yoga et se prendre pour Yakari sur son cheval avec son arc. Ça nourrit un imaginaire de guerrier et de conquérant du froid, de combattant des frontières arctiques un peu.

Skating5

Et vous ? Me faites pas croire que parmi tous ces gens bien il n’y a pas de fous de skating…

Photos prises à La Vattay 

2 Comments

  1. Madame
    Les forfaits sont à 8,50€ aux Monts Jura !
    Au plaisir

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*