N'importe Quoi pour des Gens Bien

DIY et tranches de vie

De la Vie d’Adulte

Je suis devenue adulte récemment. D’un point de vue légal, bien sur, ça faisait un petit moment, mais d’un point de vue « sentiment au réveil tous les matins »,  je n’ai vraiment passé le cap que ces derniers mois.

Il n’y a pas eu de lumière venant du ciel et une main qui en descend en tenant un diplôme (même si honnêtement ce serait chouette). Je n’ai pas « tout compris à la vie », ni vu un sens au bordel ambiant,  ou encore vu mon avenir tracé comme une autoroute.

vie adulte

Je dirais plutôt que c’est… difficile à décrire, mais comme un atterrissage. Comme avoir reçu plein d’infos pendant longtemps, paniqué parce que je ne savais pas trop quoi en faire, et puis comprendre comment certaines choses marchent, et accepter de ne pas comprendre les autres. La panique a cédé la place à une sorte d’apaisement. Je crois que je ne sais pas mieux l’expliquer. Ça ne veut pas dire que je suis arrivée au bout des grandes leçons de la vie, mais à ce stade j’ai compris quelques trucs, et dans une démarche de générosité / paternalisme, je me permets de les partager avec vous (sans aucun ordre particulier, au risque d’enfoncer des portes ouvertes et d’être complètement neuneu) :

  • Fais pipi quand tu peux, pas quand tu veux (apprentissage clef tiré du livre The Happiness Project. Particulièrement utile en voyage)
  • Tes collègues ne sont pas tes amis…
  • … mais c’est important de se faire des amis parmi ses collègues (pour partager les incompréhensions et angoisses de la vie salariale parfois)
  • On a le droit de demander de l’aide.
  • Tout le monde s’en fout / Personne ne remarque tes cheveux (oui, c’est difficile à accepter)
  • L’amitié et l’amour toute la vie, c’est du boulot. Ce n’est pas un acquis, ça se construit tous les jours.
  • Être adulte = être fatigué (et encore, je ne vous parle pas d’être parent, parce que là c’est le niveau supérieur d’après mes observations)
  • La vie, c’est des hauts et des bas, et des gens qui naissent et des gens qui meurent, des gens qui ont une vie qui débute et des gens qui ont une vie qui se termine. C’est cool, ça pue, c’est injuste et c’est normal.
  • Les anniversaires, c’est génial. Pourquoi avoir peur de vieillir ? Si je n’avais pas 29 ans, je ne verrais pas mes neveu et nièce, je ne verrais pas mes amis avoir des enfants, c’est une chance incroyable. Et puis, c’est quoi l’alternative ?
  • Le seul truc qui mérite qu’on s’inquiète / qu’on stresse / qu’on s’angoisse, c’est les gens qu’on aime. Le boulot ? Cette présentation powerpoint mal finie ? NEIN.
  • Une autre manière de le dire, c’est : il y a ce qui est important, et ce qui n’est pas important. Important = les gens (soi-même y compris, faut pas s’oublier hein). Pas important = le reste.
  • Être adulte = avoir peur (et encore, je ne vous parle pas d’être parent)
  • 90 à 95% des chutes de moral peuvent être réglées grâce à 1. du sport, 2. des repas plus équilibrés et 3. plus de sommeil. Surtout le sport.
  • Le bonheur n’arrive pas, il se choisit. (suuuuper cucul mais de mon humble expérience, c’est vraiment vrai)

J’aurais pu vous caler des citations à gogo (j’adore les citations sur la vie), et vous parler de poursuivre ses passions et de méditer et de faire du yoga, mais c’était vraiment trop TROP cucul. Donc j’en reste à ce niveau là de cuculitude, et on refait le point dans 10 ans, ça vous va ?

Rassurez-vous, ceci n’est pas l’article granolesque annoncé lors des derniers Happy Days, il est en préparation ! 

2 Comments

  1. J’adore ton post. Tu me fais penser à cette dame écrivain qui, à la veille de ses 61 ans, a écrit sur Facebook ce qu’elle avait appris sur la vie pendant tout ce temps. Un de ses points était : « Almost everything, including you, will work again if you unplug it for a couple of minutes. »
    Et ton dernier, c’est la clé de tout… Let’s learn to dance in the rain <3

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*